Conseils pour le potager

Vous devez préparer votre potager et penser l'organisation de votre travail pour minimiser les efforts et optimiser les résultats :
- Prévoyez un lieu pour votre compost avec 4 compartiments pour assurer le transit en fonction de l'état du compostage.
- Faites des bandes cultivées de 1m10 à 1m30 de large (en fonction de la longeur de vos bras)
- Organisez un sytème d'arrosage automatique avec des tuyaux poreux pour économiser l'eau et votre temps que vous pourrez utiliser pour autre chose...
- Organisez les carrés de plans en fonction des compagnonages
- Prévoyez une rotation des cultures :  tous les ans un légume feuille à la place d'une légume racine et vice versa.
- Il faut également répartir vos plantations en prenant en compte "l'appétit" des légumes :
a) Beaucoup de besoins: Pommes de terre, poireaux,tomates...
b) Besoins moyens: Carottes,échalotes,oignons,laitues...
c) Peu de besoins: Pois, haricots, fèves...
Pour vous aider, vous pouvez organiser votre jardin avec un tableau, voire un tableur...




La conservation des graines est une question importante : il faut arriver à stocker toute la nourriture jusqu'à la nouvelle récolte, c'est à dire pratiquement une année...
Les graines peuvent se conserver plusieurs années à l'abri de la lumière et au sec aussi il est même souhaitable de pouvoir stocker vos différentes variétés pour pouvoir en disposer sur une période plus longue. Objectif : pouvoir, si nécessaire, aider vos voisins ou faire des échanges de graines avec eux et faire face à d'éventuelles maladies ou intempéries dévastatrices.
Aujourd'hui les grains de céréales sont souvent séchés au moyen d'un système de soufflerie d'air chaud, avant d'arriver dans un silo. Elles sont parfois traitées contre les insectes (les charançons peuvent tout manger) mais souvent on utilise la congélation pour les tuer. Ensuite reste le problème des moisissures à cause de l'humidité. 
Si les techniques modernes ne peuvent être réalisées à l'échelle individuelle, les méthode de nos anciens peuvent être remises à l'ordre du jour :
Le stockage à même le sol dans des greniers ne protège pas des rongeurs et des crottes de chats ou volailles s'ils y ont accès ! La meilleure solution serait de placer les graines dans des sacs (ceux-là il faut les avoir donc les fabriquer) et aussi arriver à les stocker dans des endroits frais et secs...
Un bon moyen de stocker des graines en petites quantités et les protéger des rongeurs est de les mettre dans des bouteilles en verre (type bouteille jus de fruits avec un large goulot) ou dans des bocaux en verre avec des couvercles étanches.
Il est préférable de faire des stockages éparpillés plutôt que de gros silos : si çà se passe mal dans un silo tout est perdu.
Il y a aussi le stockage de tout le reste : légumes racines, fruits et plantes séchés, et il existe tout un tas de trucs et techniques pour tout çà...
Pour les légumes-racines, le mieux est de les laisser en terre pour ceux qui sont rustiques (panais, topinambour,...) et de les récolter quand on en a besoin, sinon on peut faire un silo.
Les lactofermentés nécessitent des récipients mais une fois qu'ils y sont ils ne bougent plus beaucoup...

Désherbant naturel : 
Si vous êtes dans une région qui n'est pas soumise aux restrictions d'eau et que vous disposez d'un cuiseur solaire disponible, il vous sera possible de désherber avec de l’eau bouillante.
Les proportions : un litre d’eau bouillante pour 2m2 de mauvaises herbes.

N'oubliez pas de cultiver des herbes comme du basilic à côté des légumes pour éloigner les insectes.

Bilan personnel 2007

Réalisations 2007; bilan des résultats au regard des objectifs définis pour la première année :
( en gras les objectif préalablement définis)
- Investissement : Mise en place d'une éolienne de production d'électricité.
C’est fait en bénéficiant des différentes aides départementales et gouvernementales toutefois  pour l’instant les résultats probants se font attendre. Le vent est insuffisant sur mon secteur et il faudra compter sur d’autres sources d’énergies pour assurer une parfaite autonomie.
- Réhabiliter un vieux bassin de récupération des eaux
J’ai été retenu pendant plusieurs mois sur d’autres travaux (aménagement d’une maisonnette en vue de la louer) aussi je n’ai pas encore eut le temps de concrétiser cet objectif que j’ai reporté en 2008.
- Apprendre à jardiner un premier potager !
C’est une grande fierté et beaucoup de plaisir lorsque ma petite famille a dégusté nos premières tomates, aubergines, pommes de terre, etc.… mais j’ai loupé ce qui devait être le plus facile : carottes, radis, salades…    
- Continuer à isoler les combles et optimiser le rendement thermique de la maison.
J’ai « chanceusement » bénéficié d’un grand lot de matériaux isolants que j’ai récupéré à la poubelle !… Mais il reste beaucoup à faire pour atteindre les qualités d’une maison « négawatt »
- Objectif d'autosuffisance alimentaire : 5% sur les 3 mois d'été.
Difficile de mesurer cet objectif chiffré, mais il est possible qu’il ait été atteint !
- Fabriquer un four solaire et un cuiseur solaire.
J’ai fait un four solaire que j’ai essayé (une heure pour faire bouillir de l’eau !) J’ai réunit et préparé tous les éléments constituant le four solaire, mais je ne l’ai pour l’instant pas essayé. On verra plus tard, j’ai d’autres objectifs plus prioritaires.
- Mettre en place des toilettes sèches
Elles sont faites et prêtes à fonctionner ; J’ai installé le petit coin dans une dépendance. J’ai par ailleurs récupéré plusieurs sacs de sciures et copeaux de bois…Il ne reste plus qu’à passer à l’action, mais ma famille est loin de franchir le pas. Conjointe et enfants sont encore bien ancrés sur le 20ème siècle… Ces toilettes seront donc exclusivement personnelles et utilisées lorsque que je serai au jardin.
- Réaliser un déshydrateur solaire.
Pas fait mais j’ai réuni les éléments pour le faire (réfrigérateur + vitre + claies…)
- Constituer un petit stock de graines.
C’est fait
- Octobre : Réaliser un premier composteur à partir de palettes de récupération.
C’est fait, j’en ai même fait deux !
- Octobre : achat d'un broyeur de végétaux électrique à 150 €
C’est fait j’ai commencé à broyer, mais c’est là aussi très long à faire…
- Mettre en place un premier banc thermique.
C’est commencé mais pas terminé
- Faire un chevalet pour couper le bois.
J’ai récupéré un morceau de poutrelle en I qui fait très bien l’affaire !
- A la sainte Catherine, planter un bout de haie naturelle composée de : aubépine, prunellier, églantier.
Méa culpa, ce n’est pas fait…
- A la Sainte Catherine, récolter les premières olives.
J’ai acheté pour cela pour 100€ de filets pour récolter 50 kg d’olives qui m’ont donné au final 9 litres d’huile qui correspondent à notre consommation annuelle mais nous n’avons pas de marge, nous allons devoir nous améliorer et quelques années pour amortir les filets !…

3 citations

"C'est avoir tort que d'avoir raison trop tôt." (M. Yourcenar) 
 "C’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort qu’ils ont raison". (Coluche) 
 "Ce qui est le plus à craindre, ce n’est pas le bruit des bottes mais le silence des pantoufles". (Max Frisch)

Comparatif des politiques durables

Polique libérale ou/et sociale
Politique de développement durable
Politique de décroissance
Céder partiellement aux revendications pour favoriser la paix sociale. Accompagner l'évolution sociale grâce aux partages des responsabilités. Prendre conscience que nous devrons vivre différamment avec moins.
Consommer des voitures pour donner du travail à l'industrie automobile. Subventionner les pots catalytiques, recycler les déchets de la production industrielle. Favoriser les transports en commun et les plans de partage des véhicules (covoiturage, taxivoiturage)
Construire des routes pour donner du travail aux entreprises de travaux public. Favoriser le ferroutage et subventionner les équipement en énergies renouvelables. Favoriser la production et la consommation locale. Taxer lourdement les transports.
Les français ont le moral, donc ils consomment frénétiquement et durablement. Les français ont une conscience écologique, donc ils consomment vert. Les français trouvent des raisons de vivre en dehors de la consommation.
On invente le commerce équitable pour se donner bonne conscience. On invente le concept de label écologique avec bonne conscience. On prends conscience du problème et on met en place des AMAP.
Le gouvernement donne une prime aux chômeurs et aux petits revenus pour relancer la consommation. Le gouvernement fait travailler les RSAstes et les RMistes dans des activités ciblées de protection de l'environnement. Le gouvernement légifère pour redistribuer les terres inexploitées ou mal utilisées pour gagner en autonomie.
Fabriquer des objets fragiles et irréparables. Lancer des produits bio, écobio, durables. Fabriquer uniquement des produits solides et réparables.
Soutenir l'industrie pharmaceutique. Favoriser l'utilisation des médecines douces. Favoriser une hygiène de vie exempte de produits toxiques.
Faire la guerre pour aider l'industrie de l'armement. Favoriser la concertation, les échanges, l'aide des pays pauvres. Pratiquer une politique volontariste de désarmement.
Polluer et penser que nous trouverons bientôt des solutions scientifiques et techniques Développer les puits de CO2, les stations d'épuration, les taxes carbone... Eliminer les pollutions à la source, interdire les concentrations et les excédents...
Développement de nouveaux produits financiers pour remplacer et sécuriser les Subprimes. Développement de "Green business" et de "fond éthiques" afin d'orienter les investissements. Développement et consolidation des Systèmes d'échanges locaux (SEL) (Banques du temps)
Favoriser les échanges internationnaux, les compétitions internationales Faire une compensation carbone sur tous les transports aériens. Taxer lourdement tous les prélèvements sur le capital terrestre.
Penser que la croissance est le remède de tous les maux et que la décroissance est le mal à combattre. Penser que les mots "croissance raisonnée" et "développement durable" peuvent être associés à long terme. Penser que nous vivons dans un monde disposant de stocks de matières fossiles limitées qui s'épuisent.

Pour dénoncer la course au trop, vous trouverez sur le lien suivant un reportage intéressant sur les objecteurs de croissance : http://www.terre.tv/#/fr/entreprise-citoyenne/documentaire/1839_les-objecteurs-de-croissance

Châssis, serres, tunnels et vérandas...

chassis-serreTrès utiles pour prolonger la durée de vos récoltes, mettre à l'abri les plantes fragiles, préparer les boutures, les greffes et les semis, protéger de certains insectes et maladies, mais aussi pour forcer vos plantations, vos bulbes et ainsi préparer votre saison ou votre arrière saison.
Les premiers radis ne craindront pas les gelées printanières et vos dernières salades seront protégées des premiers froids.

De façon générale, soit vous disposez des moyens financiers pour réaliser ou financer une véranda, une serre et des châssis préfabriqués, soit vos moyens sont limités et vous allez devoir trouver des solutions palliatives.  
Avec les nombreuses incitations qui poussent les propriétaires à isoler leurs logements, des milliers de portes et fenêtres sont disponibles en simple vitrage auprès des professionnels du secteur. Vous pourrez ainsi récupérer des cadres alu solides et durables qui pourront vous permettre de confectionner des serres, des mini serres ou des châssis.   Si vous ne disposez pas de ces moyens, il est possible de réaliser des mini serres à moindre coût; le seul équipement nécessaire se limitera à quelques bâches plastiques transparentes.

Pour un plastique de 3 mètres sur 10 (par exemple) vous pourrez réaliser une serre-chassis d'un mètre sur 8. Désherbez en sarclant les pousses de surface en les mettant de côté elles nous servirons plus tard. Creusez ensuite un trou d'un mètre sur 8 et sur 50 cm de profondeur; placez la terre extraite en butte sur le bord de votre trou. Dans le fond de votre tranchée placez 30 cm de débris végétaux et de fumier. Placez ensuite 15 cm de compost. Au centre placez des piquets de bois qui serviront de chapiteau à votre serre. Recouvrez le tout par votre plastique en la fixant avec des rondins sur le côté pour limiter l'emprise du vent. Dans l'excavation vos plants seront à l'abri du vent des prédateurs volants et des pluies trop fortes. Le fumier et les débris végétaux vont chauffer en se décomposant en réchauffant le compost au dessus.

Pour les petits plants, vous pouvez utiliser des bouteilles sans fond en plastique mais aussi en verre. Pour en découper la base, utilisez une cordelette imbibée d'essence ou d'alcool, placez dans la bouteille un fond d'eau froide et à l'extérieur au niveau supérieur de l'eau fixez la cordellette que vous pourrez enflammer. Une ou deux opérations peuvent être nécessaires. 

Une miniserre d'appartement.
Si les herbes aromatiques rustiques ne vous suffisent pas...